Le réseau de la combe aux Puaires

Le réseau de la combe aux Puaires se développe parallèlement au réseau Jean-Bernard.

L’exploration de ce système a débuté en 1975 et elle est très loin d’être achevée à ce jour. Certaines topographies sont disponibles sur la page dédiée.

Actuellement le système est composé de plusieurs tronçons principaux qui ne sont pas encore reliés :

* la grotte de l’Ermoy s’ouvre dans la vallée et correspond à la résurgence fossile du système. La cavité présente des mises en charge importante et la majeure partie des galeries ne sont accessible qu’en période de sécheresse ou en période très froide. Elle développe environ 3800 m pour un dénivelé de 225 m

* l’ensemble des gouffres CP12, CP14, CP16 et CP19 forment le tronçon principal qui développe 8730 m pour un dénivelé de 374 m.

* les cavités LP9 et CP39 développant 1453 m pour un dénivelé de 356 m.

* le CP21 qui permet d’atteindre la profondeur de 235 m pour un développement de 383 m.

La jonction probable dans un futur plus ou moins lointain mais difficile de tout ou partie de ces tronçons formerait un réseau de plus de 1500 m de dénivelé. Le potentiel en développement dépasse certainement 40 km.

La coupe projetée des différentes composantes du réseau de la combe aux Puaires :

Le plan de situation des différentes composantes du réseau de la combe aux Puaires et du Jean-Bernard :