24 h de Roche la Molière

le 04/06/2016 | Roche la molière (42 - Loire) | France

Privé de grand ultra cet été pour cause d’envie pressante de découvrir l’Islande en juillet-aout (CR à venir avec photo) je décide me lancer sur ce format de course dont on m’a tant parlé : les 24h ou le monde des circadiens!

« tu verras c’est hypnotique, l’ambiance est unique, rien à voir avoir la course sur route, ni avec le trail, c’est en boucle et c’est une course horaire » …oui mais bon tourner comme un hamster sur une piste de 1km jour et nuit pensant 24h c’était un peu loin  mon idéal de nature et d’espace. Le fait que ce soit proche (prés de st Etienne), mythique (la course existait déjà en 1997!) et qu’en plus plusieurs potes de boulot y participent m’ont convaincu pour cette 20eme édition.

Et bien, vous voulez que je vous dise : ils ont raison! c’est extra-ordinaire aux sens propre. Les gens sont différents, un mode à part, des personnages attachants, folâtres, de doux dingues comme en trouve aussi en spéléo. Je me renseigne un peu avant la course sur la tactique à adopter : un départ lent semble la règle à ne pas enfreindre. Je m’entraîne pour courir à 8 km/h en économisant au maximum ma foulée , je mets au point une technique où ma tête reste à l’horizontale et ou la plante du pied glisse sur le sol un peu comme les chenilles d’un char. Je découvrirai plus tard qu’en fait j’ai ré-inventé le chi-running.

upright-vs-chirunningJe démarre comme ça pendant les premières heures mais j’avoue qu’avec la fatigue le naturel à repris le dessus par la suite. J’avais prévu de dormir 1H, je m’enfermerai dans la voiture (et oui c’est l’avantage on a tout sous la main) sans pouvoir m’endormir mais pendant 2 h puis m’écroulerai sous un arbre pour une sieste d’1 himgp2037

et au final sur une chaise pendant 1 autre heure.Sans parler du passage au point santé pour massage des mollets et perçage d’ampoules (encore une heure).
Judith m’accompagne pour me servir d’assistance, me me passer bouffe et boisson sans que je m’attarde au ravito. C’est très important l’assistance, elle sera là les 12 premières heures. En fait c’est très bizarre de courir à 200 sur une petite boucle, on se fait dépasser et on dépasse régulièrement le mêmes coureurs, on a un ravito qui vous tend les bras (piège!) toutes les 7 minutes, de la musique dans les hauts parleur, un animateur qui commente et anime pendant 24h.imgp2059

On est léger, on peut s’arrêter quand on veut, où on veut, changer d’habits si ça vous chante, la seule règle est de prendre le départ et d’être présent au bout des 24h. Certains se font des bonnes nuits en caravane, marchent tout le temps et dépassent quand même les 100km! Et pourtant c’est duuuur, très dur!

Au final j’aurai parcouru 155,8 km, mon objectif se situait entre 150 et 180, les meilleurs font autour de 250 (record de France 2016) et l’extra terrestre Yannis Kouros fît en son temps plus de 300 km!

C’est très psychologique comme épreuve, pendant la nuit un copain est venu courir avec moi (il s’était inscrit sur les 12h qui commencent à la moitié du 24h) je n’ai pas vu le temps passer, ,nous avons discuté (encore un avantage à ces vitesses) et j’ai tourné beaucoup plus vite. Je n’ai pas non plus vécu de lassitude à tourner en rond, au contraire on se surprend à apprivoiser le parcours, la moindre bosse, les virages et les terrains différents pour optimiser son trajet et tester des variantes.13312664_10209462695026888_4456868942577654532_n

sur cette photo je bien entouré! avec le fameux jean michel Touron à ma droite et le futur vainqueur à ma gauche

Bref si vous aimez courir et voulez tester autre chose vous savez ce qu’il vous reste à faire!

 

durée de course 24h

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *