Antre de Vénus

le 22/04/2015 (38 - Isère) | France

Au mois de mars, Nico m’a contacté pour savoir si j’étais intéressé pour refouiller et revoir le fond de l’Antre de Vénus. Rendez-vous est pris ce mercredi soir après le boulot.

Nous entrons sous terre vers 20 h et allons au fond de la galerie principale en zieutant les petits puits et les plafonds. Au fond, le plafond de la conduite forcée rejoint presque le colmatage d’argile et de galets. C’est très sec. Je m’enfile dans la désob effectuée par nos prédécesseurs. Ils ont bien creusé sur une cinquantaine de mètres de long en suivant le plafond, et se sont arrêtés sur raz-le-bol. Les outils sont en place (3 petits traineaux, truelles, piochounet et petit pied de biche). J’ai creusé un peu pour voir, et ça se creuse bien malgré les nombreux galets. 15 m avant le front de taille, il y a une cloche très confortable où il est possible de stocker pas mal de gravats.

Ce jour, le courant d’air à l’entrée était bien soufflant, et au fond, il me semblait qu’il y avait aussi un très léger courant d’air. Dans le passage bas avant la désob, il est bien présent, même s’il est bien moins important qu’à l’entrée. On perd une partie du courant d’air dans les plafonds, et je pense que le gros du courant d’air provient d’une arrivée au dessus de la tête du puits d’entrée.

Nous ressortons à 23 h 30 en nous disant que nous allons revenir pour continuer la désob. Personnellement, je pense que ça vaut le coup, ça a bonne gueule, ça a l’air de se creuser assez facilement, il n’y a plus qu’à…

3h 30

Participants à l'activité

Xavier RXavier R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *