Camp Samoens – août 2015 – C37 – B41

du 17/08 au 20/08/2015 | Samoens (74 - Haute-Savoie) | France

Lundi 17 août

 

Nous nous retrouvons tous les 5 en fin de journée sur le parking. Après une averses, nous nous lançons tranquillement dans la montée et arrivons au chalet un peu avant la nuit. La fatigue et le repas érodent notre motivation et nous reportons notre montée au camp au lendemain. Nous préparons tout de même le matériel avant de nous coucher.

 

 

Mardi 18 août

 

Nous nous préparons rapidement et nous sommes devant chez Jean peu après 9h. Nous sommes très chargés (2 perfos, 6 batteries, 40m de cordes de 100m, goujons, etc.) et la montée au camp se fait lentement dans un brouillard qui nous quittera guère pendant 2 jours.

Nous nous installons dans un camp humide, mangeons, faisons le plein d’eau et nous préparons à partir pour le C37. La pluie interrompt nos préparatifs et nous nous retranchons dans nos tentes… pour 3h.

Il est ensuite trop tard monter au C37 et nous prospectons donc au-dessus du lac. Fred nous montre une faille qu’il avait déjà repéré avec Stef’ juste au-dessus du camp et qui semble intéressante. Elle aspire, et plonge en suivant un pendage d’environ 70° en direction du lac. Nous décidons de venir y vider nos batteries jeudi avant de redescendre. Ce trou sera le B41 (numéro à confirmer pour marquage la semaine prochaine).

Cette première nuit au camp sera humide.

 

 

Mercredi 19 août

 

Cette fois c’est la bonne et un bref rayon de soleil nous confirme la fenêtre météo. On finit la préparation du matériel et je m’aperçois que les batteries des Troglos que j’ai montée ne sont pas compatibles avec le perfo Hilti. Dommage, bien essayé.

Une fois au C37, nous nous divisons en 2 équipes. Gaé, Fred et Sabrina sont à la désob et Guillaume et moi à l’équipement. Nous franchissons la tête de puits étroite du P12, pendulons, enchaînons avec 10 mètres de méandre. Il n’y a rien de trop pour passer et avec les kit, c’est bien une petite galère.

Nous descendons le P10 suivant, équipons la vire au dessus de l’enchaînement de puits qui s’arrête à -130. Nous nous arrêtons au sommet du P40 qui n’a jamais été descendu et attaquons la remontée.

Côté désobstruction, il n’est guère possible de faire des tirs, le courant d’air étant respirant (surtout soufflant). Gaé, Fred et Sab vident malgré tout une batterie pour préparer 6 trous et demi pour une prochaine fois. Se faisant, Gaé ressortira avec une douleur aux côtes récoltée en forçant une étroiture dans laquelle sa batterie déportée s’était coincée.

Nous ressortons dans la brune/bruine.

TPST : 7h

 

Une fois au camp, nous faisons un apéro paille au B41 : 1 paille + une queue de cerise artisanale de Guigui

 

Jeudi 20 août

 

Le soleil brille enfin sur le camp. Le revers de la médaille est toute cette glace sur nos tentes. Nos affaires sécheront malgré tout au cours de la matinée. Pendant ce temps, nous nous défoulons sur le B41 : 3 tirs, 5 trous, et un Guillaume rivalisant avec le Xa massette à la main. Nous avons visé un gabarit large pour faciliter le travail par la suite.

TPSAD : 3h

Nous plions ensuite nos bagages et descendons boire une bière au refuge. Charlotte nous apprend que la date de remise de dépôt des dossiers pour la reprise du refuge et qu’ils sont les seules à avoir candidaté…. A suivre.

Nous finissons ensuite la descente et arrivons au parking avec la nuit.

 

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.
Gaëtan PGaëtan P.
Vincent SVincent S.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *