Désob à l’épinglier

le 27/04/2019 | Cerdon (01 - Ain) | France

L’objectif de la sortie est de revoir le terminus et de continuer à désober l’étroiture à 6 m de profondeur. Arnaud a une otite et est privé de plongée. Cédric s’habille rapidement et fait des allers-retours entre -6m et la surface avec le bidon coupé pour évacuer les blocs. Au bout d’un moment, je le rejoins sous l’eau et fais les aller-retours pendant qu’il creuse et remplis les bidons. Arnaud tire tout cela de l’extérieur. Ca n’avance pas vite, mais ça avance et Cedric parvient à redegager l’étroiture. L’heure avançant, nous décidons d’arrêter de creuser et de jeter un coup d’oeil derrière. Nous installons une corde en place qui sécurise bien le passage. Au dela de l’étroiture, nous équipons avec du fil d’ariane. La suite est constituée par une petite salle ébouleuse avec un gros bloc au milieu qui oblige a quelques contorsions. C’est dur de savoir où part la suite. Une petite faille semble partir vers la gauche, mais ce n’est pas grand et la glaise en place n’incite pas trop à aller voir par là. A droite, et légèrement en hauteur, une lucarne semble donner sur une autre galerie remontante. Un éboulis plutôt instable en défend l’accès. Je décide de le démonter pierre par pierre du dessous… Bien sûr, ce sera dans le noir total, une bonne couche de glaise s’étant glissé entre chaque bloc. Au bout d’une dizaine de minute, j’arrête là et fais demi-tour : il faudra revenir quand la touille se sera déposée. Je croise Cédric, venu « voir » la suite… Il en sera pour ses frais. Nous ressortons rapidement. Au bout d’une dizaine de minutes, je replonge pour revoir le terminus. La lucarne est maintenant facilement franchissable et la galerie semble être pénétrable. Mais la touille étant toujours là, je fais demi-tour sans m’aventurer plus loin, on reviendra une autre fois !

Au final, c’est une bonne chose de fait ! Même s’il faudra continuer à élargir le point bas, la mise en place d’une corde en fixe sécurise pas mal le passage. Pour la suite, on garde espoir ! L’aspect chaotique de la cavité et la touille incite à y aller doucement, mais pour l’instant, il suffit d’y retourner pour pousser encore un peu l’explo… En espérant trouver rapidement le drain majeur et une jolie galerie digne de ce nom ! La cavité fait pour l’instant une vingtaine de mètres de développement, mais ce n’est que le début !

 

 

 

4h

Participants à l'activité

Stéphane LStéphane L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *