Désobstruction à la Jarjatte

le 10/05/2018 | Jarjatte, La Chapelle-en-Vercors (26 - Drôme) | France

Cela fait trop d’hivers passés que nous ne pouvons aller mouiller nos combis au fond de la Jarjatte afin de faire avancer le terminus.
Finalement, c’est en cette période printanière, que je décide de relancer les sorties au fond de la Jarjatte.

Armé de nouvelles mèches, perfo et joujous en tout genre, je rejoins sur place Jérémie venu me prêter main forte. C’est une première pour lui; il va donc connaître les joies de cette cavité et son potentiel d’un point de vue karstique. J’en profite pour lui expliquer brièvement l’accès au Trou du Vent et la petite histoire qui va avec.

Pour la Jarjatte, l’objectif est d’aller au fond, qui a été déblayé lors de la dernière sortie, et de tirer le méandre qui bloque le passage.

Nous nous équipons rapidement et rentrons sous terre vers 11h. Dès l’entrée, cela ruisselle pas mal. Nous arrivons au ramping et là le niveau d’eau est plus important que d’habitude. En même temps, les dernières désobs se faisaient en hiver et par conséquent le niveau d’eau était bien bas voir même à l’étiage. Le petit affluent qui arrive par la droite, rajoute un peu plus de niveau d’eau et nous sommes rapidement mouillés.

Arrivés au terminus, j’observe le méandre afin de savoir où percer et laisse Jérémie jeter un oeil. Je commence à percer et il me faut y aller progressivement, avec différentes longueurs de mèches.
Au total, je fais 5 trous, tous longs de 600 mm en diamètre 10 mm. Mes perçages sont placés de manière à couper les virages du méandre et à rentrer dans la masse. Cela devrait donc « faire du dégât ». Jérémie me passe l’ensemble du matériel, et après lui avoir expliqué la manip pour charger les trous, je lui laisse faire le dernier.
Je raccorde l’ensemble de mes charges et fini le travail seul avant de remonter et de rejoindre Jérémie à la « salle de tir ». Procédure expliquée, je déclenche. Le tir est bien parti. Nous montons sans tarder car le trou souffle et nous ne voulons pas être pris par les gazs.

La remontée me réchauffe car je suis frigorifé (quelle idée de percer 5 trous dans la flotte froide!?). Sortie du trou vers 13 h. Il pleut encore un peu. Nous nous changeons rapidement pour rejoindre notre deuxième objectif de la journée.

 

 

2h

Participants à l'activité

Guillaume CGuillaume C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *