Désobstruction au scialet de La Jarjatte

le 16/01/2016 | Les Baraques en Vercors (26 - Drôme) | France

Ca y est, le froid arrive, c’est de nouveau temps de continuer la désobstruction à la Jarjatte. Nous nous retrouvons tous sur le parking enneigé à midi, et le temps de manger, se réchauffer et s’habiller, nous n’entrons sous terre qu’entre 13 h et 13 h 30.

Le courant d’air aspirant est fort. Il y a aussi pas mal d’eau. Au fond, couché dans l’eau qui s’insinue dans la combi par toutes les entrées possibles, je charge les trous que j’avais percé l’hiver dernier. 11 au total. Pendant ce temps, les autres nettoient ce qu’il restait de la séance précédente.

Le tir fait le boulot qu’escomptait : les parois sont bien tombée, sur 3 m de long, et le méandre est en conséquence presque entièrement bouché. Nous passons le reste du temps à nettoyer ce tir, et à remonter au métro le maximum de cailloux que nous pouvons. Maintenant, on voit un peu la suite : ça reste étroit jusqu’au prochain virage, il faut continuer à tirer au moins sur 4 m. Le fond du méandre est toujours bouché par les gravats, et on ne voit pas la cascade que nous entendons, pourtant elle semble toute proche. Il m’a semblé qu’après le tir et son dégagement, le courant d’air était un peu plus fort. Une fois les bras fourbus, nous déclarons forfait, et ressortons dehors. Il est 19 h, et ça caille.

Pour info pour la prochaine équipe : il y a une bonne séance pour sortir les cailloux : l’alcôve à mi chemin est à moitié remplie, et le « grand virage » constituant le précédent terminus possède aussi son tombereau de cailloux.

TPST : 5 h 30

Participants à l'activité

Clément BClément B.
Guillaume CGuillaume C.
Xavier RXavier R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *