Glières : tanne à isabelle et tanne el oued

du 30/10 au 31/10/2015 | Thorens Glières (74 - Haute-Savoie) | France

Arrivés au col des glières, nous prenons rapidement la direction de la tanne à isabelle sous le soleil. N’étant que 2, nous sommes relativement chargés. A la descente, Thibaut équipe pendant que je rajoute un ou deux sites ici et là.

Une fois au fond, Thibault va au boyau en désobstruction enlever des cailloux  pendant que je franchis et équipe la lucarne élargie au printemps. Le P7 alors descendu permet d’ajouter 2 mètres de dénivelé au gouffre mais sans suite possible. Il me semble malgré tout qu’un léger courant d’air souffle au travers des cailloux au sol.

Du côté de Thibaut, la désobstruction continue. cela sera pour une autre fois. nous remontons en levant la topo du trou ainsi que la topo de surface jusqu’à la tanne El Oued situées à 50 mètres.

Nous planquons une grosse partie du matériel avant de redescendre au chalet des lanfiannes.

Nous faisons le report topo devant l’apéritif et constatons que le boyau en désobstruction serait à 8 mètres du sommet de l’escalade des fadas dans la tanne el oued, ce qui nous motivé d’autant plus pour notre objectif du lendemain.

 

Après une bonne nuit de sommeil, nous retournons à la tanne El Oued. Cette fois c’est moi qui équipe. Malgré un vol suite à la rupture d’un AN lors de l’installation d’une vire, nous arrivons relativement vite à notre objectif, à soir le sommet d’un P35 défendu par 3 mètres d’étroiture verticale sévère  (pire que le C37).

Nous l’attaquons d’abord au marteau burin afin de bien voir le résultat de la première séance avant d’enchaîner les tirs. Au final, le passage restera étroit mais cela reste raisonnable (les kits ne se coincent presque plus). Objectif atteint, même si la cavité s’est bien battue : j’ai perdu les semelles de mes 2 chaussures, fendu un burin dans la longueur, tonché ma grande longe et récolté un énorme hématome à chaque coude.

TEST : 5 + 6 h

Participants à l'activité

Vincent SVincent S.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *