Groin d’Artemare (01)

le 05/09/2015 | Artemare (01 - Ain) | France

Suite aux explos de Juillet, nous retrouvons enfin un créneau pour aller au Groin. Nous ne sommes finalement que trois et nous nous retrouvons vendredi soir au bord de la vasque. L’objectif est de finir la topo de entre 1600 m et 2000 m et poser les sondes reefnet (mesure de pression et de température), fournies par Matthieu Thomas, dans les cloches pour pouvoir étudier leur comportement.

Nous mettons la tête sous l’eau à 11h. Xavier est équipé d’un bi 10 L + 2 relais de 7 L + 1 relais de 6 L. Cedric et moi sommes en Bi 7 L + 2 relais de 10 L et Cedric emporte en plus une 7 L 300 bar pour pouvoir planter les spits du reefnet sous l’eau.

Le niveau est au plus bas (13 m sous le déversoir) et les cloches sont des intersiphons de plus en plus long. En tout, nous ne serons sous l’eau dans le S1 que moins de 1000 m (500 m + 300 m + 150 m) au lieu des 1200 m règlementaires. Les étroitures de la zone des 500 m sont quasiment hors de l’eau et un ou deux passages qui y font suite nous font regretter de ne plus être soumis à la poussée d’Archimède !

Nous franchissons malgré tout le S1 sans encombre et c’est déjà l’heure de la pause casse-croute ! Avec Cedric, nous continuons la progression tandis que Xavier pose les reefnet dans les points haut de l’intersiphon S1-S2 et des cloches de 600 m et 1000 m.

Les S2, S3 et S4 ne sont que des flaques valent à peine de mettre les palmes. Nous attaquons la topo dès la sortie du S4. Nous retrouvons les galeries, spacieuses mais glissantes que nous avons parcourues la dernière fois. Après deux lacs, nous aboutissons dans un zone labyrinthique creusée dans le joint de strate. Nous arrivons enfin à l’affluent des 2000 m après 450 m et 2 h de topographie. Par acquis de conscience, nous jetons un coup d’oeil de l’affluent, qui débouche d’une petite galerie de 1,2 m de large par 60 à 80 cm de haut. Malheureusement pour nous, ça continue et nous repoussons mentalement l’heure de la sortie en s’y engageant. Les dimensions restent les mêmes sur 80 m de long et c’est finalement un petit siphon (plongeable, clair, 1,5 m de large par 1 m  de haut) qui nous arrête.

Nous faisons enfin de mi-tour et retrouvons nos bouteilles après 3 minutes de zippitude passionnée. On s’y ferait presque ;o).

Nous ressortons tranquillement et prenons le temps de planter un spit pour poser le 4 ème reefnet à la base du puit-boyau de la cloche des 1000 m.

Nous ressortons finalement à 21h30, où Xavier et Michel Simeon (du SCV) nous attendent.

En conclusion, une bien belle sortie avec une jolie séance topo (530 m) et avec même un peu de première (80 m). La pose des reefnet nous permettra d’en savoir plus sur la mise en pression et en dépression des cloches, c’est pour l’instant un grand mystère !

La cavité est enfin entièrement topographiée et a pour l’instant un développement officiel de 2793 m. C’est une très bonne chose de faites !

Les prochaines sorties pourront enfin être consacrées à la poursuite de l’exploration ! Affaire à suivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 h30

Participants à l'activité

Stéphane LStéphane L.
Xavier RXavier R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *