Mont Aiguille – 01/10/15

du 30/09 au 01/10/2015 (38 - Isère) | France

Départ pour le mont aiguille vers 15h de Lyon, pour un départ depuis le parking vers 17h… Nous montons avec Gaé en baudart et avec nos kits (bivouac, bouffe et eau), l’idée étant de monter le mont aiguille (Voie classique – Niveau III), avec la fin de journée et finir les derniers 80m en éclairage casque + phare (la fin c’est du câble facile).

Mais nous prenons dans notre élan, le sentier forestier, donc tout droit, et ratons le départ du GR sur la droite.

C’est pas très grave, c’est aussi un chemin idéal, un peu moins direct car il fait passer de l’autre cote du canyon… coté pas des bachassons.

vers 18h30 nous attaquons le départ de la voie classique, Gaé connait un peu pour avoir fait le début en solo et avec un gros sac de bivouac, histoire de passer une nuit à la belle tout seul, avant de faire demi-tour (tout seul c’est bof la montée).

Gaé me drive, le début me rassure pas, je suis pas à l’aise du tout… tu monte sans corde vissée sur la paroi, et tu n’est pas en opo… pas l’habitude moi… en plus, commence à se cacher derrière le Vercors Sud le soleil, ça caille et reste 200m de progression sur cette roche… bof bof… :

  • « Gaé, on fait demi-tour STP »,
  • « Fred… tu fait chier, t’est toujours entrain de flipper »
  • « Oui Gaé, je sais… mais pose au moins une dégaine et tiens moi sec alors ? »
  • « Mais Fred, je pose une dégaine, et je t’assure, mais tu te bouge »
  • « Ok, Gaé, j’arrive… »

30 minutes après, nous sommes sur la dernière cheminée avant le pilier de la vierge, d’après Gaé, nous avons fait le passage le plus dure… Ok, c’est pas dure, mais faut quand même se lancer et pas chuter… De plus, la patience à Gaé, même large, a ses limites.

Le problème aussi, c’est que le soir tombe et dans 30 minutes il fait nuit, et reste encore les 2/3 à faire… et la Gaé ne connait pas… De plus, ça caille vraiment la, et en tee shirt ça promet.

Pas grave, descente en rappel sur la voie normale (à 20 heure plus personne sur ce massif), et dodo vers le col de l’Aupet à 1650m … Le coin trouvé est génial; assez abrité, et tellement plus chaud que vers le mont aiguille vers les parois, et certainement bien, bien plus chaud que dessus (bivouac vers 2000m).

Là, nous tombons après avoir bien manger et un bon apéro, les 3 heures de sommeil après nos nuits au boulot laisse des traces… En-effet, c’est le début de notre WE, et nous attaquons le boulot ce WE prochain, le samedi 3 octobre… Errrf, le décalage…

 

Réveil vers 7h45, nous sommes sur la voie normale vers 10h… la c’est plus la même du tout… cette nuit de sommeil était top, et la forme est bien la… nous passons devant un groupe de 5, nous sommes en corde tendue sur 10/15m environ, et avançons de point en point, d’un pas sur et rapide…

Avec le soleil et la relative chaleur (face N/O), nous apprécions cette matinée, bien plus que la veille (surtout moi, en fait) … faut dire, que c’est vraiment facile et magnifique…

Arrivée vers le pilier de la vierge laissée la veille, traversée derrière avec un câble, et la c’est encore plus simple, jusqu’au sommet, ou nous sommes rapidement…

Sur le sommet vers 11h30, nous trouvons le soleil, et le vent… ça caille, la nuit aurait était très rude je pense (Gaé ne pense pas, mais lui dormirais nu dans son frigo).

Cela fait des années que nous voyons ce mont aiguille depuis le Vercors, et la enfin c’est l’inverse… Vercors je te vois ))

Nous faisons le tour du plateau en prenant notre temps, et cherchons un P30 (et oui!) indiqué par un guide croisé sur le col… et effectivement un beau puits circulaire est bien la, caché et déjà un peu équipé… nous reviendrons… Des failles, une en particulière (E – S/E) mériterait le coup d’œil aussi. Pour l’instant c’est casse-croute avant la descente (nous attendons ça avec impatience, parait que ça jette)

Descente dans le canyon, puis dans les éboulis vers 15h, sur plus de 100m, puis en rappel classique et jolie (35m et 45m) pour rejoindre le bas… En-effet le dernier rappel de 45m est très jolie, surtout les 30 derniers mètres entre 2 parois…  et arrivée sur Lyon dans les bouchons…

Temps de rando A/R : 3h

Temps de montée sur la roche : 1h30

 

 

7h de mouvement

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.
Gaëtan PGaëtan P.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *