Remise en place bivouac -900 – Jean Bernard

du 10/01 au 13/01/2019 | Samoens (74 - Haute-Savoie) | France

Nous nous retrouvons jeudi 10 janvier en fin d’après-midi au parking covoiturage de Beynost (01), nous faisons une seule voiture. Il y a un peu de neige au parking du bas de Samoens. Nous chaussons les raquettes dans la montée. Arrivée sans encombres au refuge. L’épaisseur de neige est faible (40 cm au maximum) et nous n’avons pas besoin de dégager la porte d’entrée.

Vendredi 11 janvier : Grand beau temps. Nous arrivons en fin de matinée devant le V4 bis et la quantité de neige est toujours faible (50-60 cm environ), l’entrée est bien dégagée. Nous entrons sous terre à 12 h 00. Pas de neige et très peu de glace dans la zone d’entrée. L’équipement de deux petits obstacles l’été dernier nous permet de progresser plus facilement car la glace est toujours présente à ces deux endroits. Dans la descente, sur un ressaut un peu après la cascade Jean Dupont, nous constatons que la corde en place est quasiment coupée à 3-4 m du sol, nous descendons en opposition autant que possible afin d’éviter de trop mettre en tension la corde sous la tonche. La corde sera à remplacer lors d’une prochaine descente (12 m).

Nous faisons une pause au bivouac – 500 m puis nous continuons vers -900. Nous faisons deux équipes : Gaëtan et Fred D. partent directement à -900 pour refaire le bivouac ; Fred JR et Steph rééquipent les obstacles mono-points encore présents entre la cascade de la Toussaint et le puits du Cheneau.

Fred D et Gaëtan arrivent vers 21 h à -900. Démontage du bivouac existant, remontage d’un nouveau bivouac qui occupe quasiment tout l’espace existant qui n’est pas vaste. Il peut contenir 4 personnes et il semble encore plus confortable que celui de -500. Il n’y a qu’un seul karémat pour l’instant. Nous faisons un inventaire du matériel présent. Nous parcourons le méandre qui part au niveau du bivouac en plafond. Ce méandre est court (5-6 m) puis suit une galerie basse. Elle permet de court-circuiter la chatière de la galerie de Sezhommes. Nous ne pouvons pas purger correctement ce méandre donnant au-dessus du bivouac, et nous ne pouvons pas l’équiper pour descendre au bivouac en venant du siphon -1000 sans arriver directement à l’aplomb du bivouac. Même en fouillant plus loin dans cette galerie supérieure, aucune communication ne semble exister avec la galerie inférieure de Sezhommes. Les personnes qui emprunteront cette galerie puis ce méandre en hauteur feront automatiquement tomber de la terre sur le bivouac.

Nous remontons au bivouac -500, nous prenons au passage quelques déchets et vieilles cordes arrachées par les crues. Gaëtan et Fred D arrivent au bivouac -500 vers 4 h 30. Fred JR et Steph sont arrivés vers 2 h et ont rééquipé 3 obstacles mono-points. Il reste un seul obstacle mono-point un peu avant le puits du Cheneau (il s’agit d’un obstacle équipé avec une main courante descendante, dont seul le dernier fractionnement est équipé en mono-point). Son rééquipement n’est pas simple car l’endroit est très arrosé.

Samedi 12 janvier : Lever à 11 h 30, départ à 13 h 45 du bivouac. La remontée se passe sans encombres. Sortie à 18 h 30. Il a un peu neigé. Nous rejoignons rapidement le refuge. Nous nous couchons tôt à 10 h.

Dimanche 13 janvier : Lever à 9 h. Il a neigé 30 cm durant la nuit et la neige continue de tomber, mais le temps s’est bien radoucit, il fait plus chaud à l’extérieur (1 à 2°) que dans le refuge (-1°). Rangement du refuge, inventaire du matériel. Nous partons à 12 h 00. La neige devient molle à partir du petit pont et nous arrivons au parking sous la pluie et la neige fondue.

Retour sur Lyon en fin d’après-midi.

 

30 h 30

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.
Gaëtan PGaëtan P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *