Samoëns, portage kits plongée

du 26/01 au 28/01/2018 | Samoëns (74 - Haute-Savoie) | France

Ce CR est composé de 3 CR, le 1er de Fred JR, puis Arnauld et enfin Olivier Gente, merci à eux .

Rédacteur du 1er CR Fred JR (Vulcain) :

Départ avec Stéphane Lips de Décines vers les 20 heures ce vendredi 26 Janvier, pour prendre la direction de Samoëns avec les 5 kits en vue de la plongée 17 Février.

Arrivée sur le parking du bas vers 22 h 30, et là nous croisons 5 personnes, plus ou moins Franco-suisses, avec une belle envie de porter des sacs lourds tout le WE… Aucun problème, cela tombe bien, tenez messieurs dames, des bouteilles de plongée, et des cordes.
Bon Steph ne peux pas s’empêcher de prendre deux bons kits dans son sac, son sac est grand, il en profite… et avec les chaussures de skis aux pieds et les skis dans les sacs c’est que mieux.
La montée est plutôt rude, mais la neige est assez bonne pour les raquettes, bien moins pour les skis de randos.

Une très grosse avalanche finie au niveau des premiers virages, vers les 2 ponts, visiblement une énorme purge du Criou. Nous croisons une autre avalanche à partir du Tuet, pas très loin du pont népalais, mais ces deux avalanches ne coupent pas le chemin.
La neige est bien là, même si elle fond à vue d’œil en dessous du refuge, du coup nous pelletons la neige, son niveau dépasse un peu la porte du dessous.

Steph va voir le Ba6, il est ouvert, alors que le niveau de neige est bien là, Steph pense qu’il faudrait revoir le bas cette hiver, pendant le WE plongée, si présence d’une petite équipe de soutient de surface. Cela permettrais de suivre les CA, si l’Ermoy est ouvert, et de creuser là ou il faudrait.

Couchés vers 3 heures, et réveil à 7 h 30 pour une belle montée au V4 bis… tiens le V4 bis parlons en, ou est-il ?
Bon Steph se lance dans le pelletage, le départ du V4 bis est assez évidant, mais la hauteur de neige est très importante, Steph n’avait encore jamais vu le V4 bis entièrement fermée par la neige. Nous descendons de plusieurs étages, et de 6 bons mètres, pour déboucher dans le V4 bis. C’est à ce moment là que nous laissons la team Franco-suisse se jeter dedans, avec les 5 kits de plongé. Vu l’heure déjà bien avancée, et l’énergie dépensée pour creuser ils ne devraient pas aller très loin, mais ils feront de leurs mieux sans aucun doute.

Nous redescendons sur Lyon avec Steph, c’est toujours aussi dure avec ses skis de randos, la neige est plutôt gelée, par contre au top pour les raquettes.

La suite du CR est pour les 5 bonnes âmes charitables restées sur le massif, merci vraiment à eux d’avoir porter tout le bazar sur la montagne, pour finir par creuser des trous dans la neige pour se jeter dedans, et le tout dans la bonne humeur suisse.
TPàCreuser : 2 heures

Arnauld Malard continue le CR :
« Arrivés à l’entrée du trou vers 11h. Aprés 2h de désob dans la neige on s’est enfilé avec les 5 kits vers le fond (sans Stéphane Lips ni Fred JR donc).
Il y avait pas mal de glace dans la partie sup et les parois étaient bien givrées, ce qui nous a un peu ralenti dans la descente.
Dans la rivière il y a plus d’eau que d’habitude pour un mois de janvier. Julien et Vanessa on fait demi tour un peu après la cascade Jean-Dupont. Laurence, Olivier et moi avons continué à descendre les 5 kits que nous avons posés dans la salle au pied de la grande cascade qui se descend par le coté droit en remontant de 1 à 2m – avec la tête de puits étroite.
On est remonté à vide, retour au refuge entre 21h et 22h.
En gros dans le trou, il y a beaucoup de neige, beaucoup de glace et beaucoup d’eau… On peut penser que le fait d’avoir ouvert va dégeler les parois et réduire un peu la tonne de glace. »
Et enfin, ci dessous, le CR d’olivier Gente :

Gouffre du Jean Bernard (Samoëns – Haute Savoie 74)

Sortie : vendredi 26 au dimanche 28 janvier 2018

Participants :

  • Olivier GENTE (FJS 38) ;
  • Arnaud Malard (SC EPIA + licence spéléo suisse) ;
  • Laurence Boudoux d’Hautefeuille (SC EPIA + licence spéléo suisse) ;
  • Julien (licence spéléo suisse) ;
  • Vanessa (licence spéléo suisse) ;
  • Stéphane Lips (GS Vulcain) ;
  • Frédéric Alvarez (GS Vulcain).

Objectif de départ : pose de 5 bouteilles de plongée au bivouac -500 en perspective d’une plongée des 3 siphons à -940 /-1200 prévue les 17 et 18 février 2018.

Objectif réalisé : pose des 5 bouteilles de plongée à -400.

CR : JB, objectif bouteilles (… de plongée !!!)

Rédacteur : O. GENTE 

Parti de St Jean de Maurienne aux environs de 20h, je gare la voiture au parking des crêts vers 22h30. De là, arrivent de façon plus ou moins groupés les suisses (Lolo / Arnaud / Julien et Vanessa) puis les vulcains (Pti Lips et Fred). Après les salutations d’usage, Steph nous ouvre son coffre dans lequel nous trouvons 5 beaux kits munis d’une bouteille de plongée chacun auquel s’ajoute du matos en vrac (palme / combi néop / cordes de 8 mm). Je décide de prendre sur mon sac une bouteille plus de la corde et c’est parti pour la légendaire marche d’approche jusqu’au refuge des Vulcains ! Après plus de 2 h 30 de montée et une grosse suée (merci à Lolo pour l’aide et Fred pour la motiv’ !!), le refuge apparait enfin. De là, il faut encore que Steph déneige l’accès à la porte d’entrée ! Beaucoup de neige mais une température raisonnable ! On boit quelques bières puis dodo vers 3 heure du mat’. Le réveil nous rappelle à l’ordre à 7 h 30, il est temps de repartir direction le V4 bis (seule entrée potentiellement ouverte en hiver). La marche est fluide et rapide, on arrive tous à l’entrée du trou à 12h (1h30 de marche depuis le refuge). Surprise, le trou est complètement obstrué par la neige. On se relaie successivement pour enfin laisser filtrer un très fort courant d’air après 2h de bataille !!!!

Suite à l’ouverture du trou, Pti Lips et Fred redescendent dans la vallée (pour raisons personnelles, cela ne nous regarde pas !!!). On se retrouve à 5 soit un kit bouteille par personne. Le trou est rempli de glace jusqu’au départ du grand Tobogan (environs -100). Ensuite, tout est cool, les différents puits fossiles s’enchainent rapidement (puits des Savoyards / téléphérique / Puits Alain). Arrivé dans le collecteur à -250 (cascade Jean Dupont), Vanessa décide de remonter avec Julien. Ils nous laissent leurs 2 kits. Nous nous retrouvons avec 5 kits bien bastons pour 3 ! On descend rapidement vers -400 où on y dépose nos charges, l’objectif n’est pas totalement rempli (-500 à la base) mais on préfère jouer la sécurité et retrouver Julien et Vaness pour la marche de retour vers le refuge.

Aucun souci pour nous 3 lors de la remontée, on sort tranquillement aux alentours de 20h (TPST : 7h00, pépère !!). Vaness et Julien sont déjà reparti, on suit leurs traces de raquettes (et de pas sans raquettes !). On arrive au refuge vers 21h30 (1h de marche retour).

De là, petite soirée pépouze au refuge en mode bière et bouffe ! Dodo vers 23h. On repart le dimanche matin après le nettoyage du refuge et la descente de nos différents déchets !! On arrive tranquillement au parking après encore 1h30 de marche (mais beaucoup moins chargé que le vendredi !!). On se dit au revoir et à bientôt vers 14h00 !

Choses restantes à faire :

1 – Descendre les bouteilles de -400 jusqu’à -500 puis -940 (côte du siphon 1 par rapport à l’entrée du V4 bis). Sur cet objectif, il manque du monde, faites signe si vous êtes motivés (une équipe devrait repartir à partir du 8 février pour avancer la mission) !!

2- Rééquipement de la zone -750 / -900 (aux dernières nouvelles, l’équipement mis en place il y a presque 10 ans semble abimé suite à diverses crues et par un oubli de remontée des cordes dans les zones actives) ;

3 – Plongée prévue les 17 / 18 février 2018, topographie des zones inter-siphons + recherche de première (on sait jamais !) ;

4 – Remontée du matos (date à confirmer) « 

8

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.
Stéphane LStéphane L.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *