Scialet du Trisou

le 24/06/2017 | Villard de Lans (38 - Isère) | France

Départ matinal depuis le parking de Décathlon à Bron, et nous rejoignons Antony, déjà sur place au col d’Herbouilly.

Stéphane, Pauline et Héloïse nous rejoindront dans la journée.

Entrée sous terre à 10 h 30. Fred Augey s’entraîne à l’équipement dans les premiers puits.

Nous progressons tranquillement jusqu’au méandre d’accès du puits de la Douche où nous faisons une pause casse croûte. Nous avons équipé deux passages exposés en méandre qui étaient indiqués comme « optionnels » dans le topoguide du Vercors mais il était réellement nécessaire de les équiper.

Nous arrivons sur le gigantesque puits de la Douche (P56) qui vaut à lui seul la visite de la grotte. Pauline nous a rejoint. Elle ne descend pas le puits et fait demi-tour.

Nous sommes à l’étiage, et heureusement car la base du puits est totalement arrosée et il est impossible de s’en écarter. Un méandre suit et rejoint le puits suivant (Djins), l’ambiance est très sombre avec cette roche noire. Nous ne pouvons pas descendre ce puits (terminus programmé de la sortie), car nous avons du utiliser sa corde d’équipement pour rabouter et arriver en bas du puits de la Douche. La longueur de la corde nécessaire de ce dernier indiquée dans le topoguide, n’est absolument pas bonne, et nous avons déjà utilisé nos deux cordes de secours sur des obstacles précédents.

Nous remontons vers l’extérieur. Fred Augey déséquipe à partir de la main courante du puits de la Douche. Emilien, Antony et Stéphane ont pris un peu d’avance mais ont loupé le passage qui mène aux puits d’entrée du Trisou et se sont retrouvés à la base des puits de la 2ème entrée (scialet du Regard). Pauline s’est égarée de la même façon au retour.

Nous ressortons entre 20 h 15 et 20 h 45 sous une petite pluie mais il fait toujours aussi chaud.

Rangement des affaires puis nous nous arrêtons aux gorges du Bruyant pour nettoyer le matériel à la frontale, cela évitera un nettoyage sous le plein soleil dimanche après midi.

Retour sur Lyon sous une bonne averse vers 00 h 30.

Très belle cavité, propre et très esthétique. Les spits en place vieillissent dangereusement dans cette cavité. Deux spits ont lâché lorsque j’équipais et un 3ème spit, sur un amarrage (doublé) du R3 de la Cascatelle, a rompu lors du passage d’Emilien. De plus, plusieurs spits ne sont plus utilisables sur de nombreux obstacles amoindrissant fortement les possibilités d’équipement.

Prof : 150 m

TPST : 10 h 15

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *