Sorties spéléo – 60 ans du club

du 29/09 au 30/09/2018 | Bouvante (26 - Drôme) | France

Samedi 29 septembre : Grotte de Bournillon (commune de Chatelus – 38)

Nous profitons de l’étiage extrême de la rivière pour aller faire une balade au-delà du siphon temporaire. Nous arrivons sur le parking du barrage EDF vers 10h30. Nous formons un premier groupe pour aller sous terre. Fred Gennerat, Amélie et Caroline nous rattraperont dans la cavité. Clément et Arnaud sont déjà dans la cavité pour plonger le siphon alpha. L’ambiance dans le porche d’entrée est particulière en raison de l’absence totale d’écoulement de la rivière. Nous cherchons un peu le passage clef qui permet de quitter la galerie principale pour rejoindre le siphon temporaire. Nous finissons par le trouver grâce à Laurent qui est le seul à bien connaître la cavité à partir de ce secteur.

Le siphon temporaire est reconnaissable avec la présence d’une corde en fixe comme fil d’ariane pour les plongeurs. S’ensuit un passage labyrinthique pas très large par endroits, mais bien fléché, et nous arrivons dans d’immenses conduites forcées de couleur blanchâtre. C’est vraiment très esthétique, propre, comme souvent après les siphons. Nous rejoignons rapidement les siphons alpha et béta, terminus de la  cavité et qui sont proches l’un de l’autre. Ils sont à niveau très bas. Il y a déjà beaucoup de monde lorsque nous arrivons, entre les plongeurs et leurs accompagnateurs, et une équipe qui fait de la topographie.

Retour rapide à l’extérieur pour rejoindre le gîte à Lente (Bouvante).

TPST : 5 h 30

Dimanche 30 septembre : Scialet Félix (Bouvante – 26)

Nous ne sommes que 2 personnes motivées (Fred A. et Fred D.) à faire le scialet Félix situé à 5 minutes à pied du gîte, en fin de matinée. A la base du puits d’entrée, Fred A. a failli marcher sur un serpent qui était en léthargie. Après l’avoir titillé avec un bâton, il s’avère qu’il reprend ses esprits et semble ne pas vouloir se laisser faire.

Nous progressons dans la cavité. Elle est très sèche mais excessivement glissante avec du mondmilch pratiquement partout (sur le sol, sur les parois). Nous équipons les secteurs marqués en option. Nous ne pouvons pas rejoindre le fond colmaté de la cavité, il nous manque 3-4 mètres de corde, la fiche topo n’est pas juste.

Au retour, nous réussissons à faire rentrer le serpent dans un kit vide. C’est bien une vipère, avec sa tête triangulaire, sa queue se terminant vite, ses yeux en amande et la capacité à redresser son corps. Nous relâchons la vipère à l’extérieur après l’avoir montrée au gîte.

TPST : 2 h

Profondeur : 100 m

 

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.
Clément BClément B.
Guillaume CGuillaume C.
Frédéric GFrédéric G.
Vincent SVincent S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *