Souffleur

du 19/12 au 21/12/2015 | Saint Christol d'Albion (84 - Vaucluse) | France

Samedi 19 décembre

Départ de Lyon en fin de matinée. Nous retrouvons les Grenoblois du GUCEM et Manu devant l’entrée du Souffleur. Casse croûte, préparation du matériel de plongée et du bivouac. Nous entrons sous terre vers 16 h 00. Manu attend David et rejoignent les équipes dans le méandre de l’Ankou.

Nous sommes au bivouac vers 20 h 00. Il y a beaucoup moins d’eau que lors de la dernière plongée de Stéphane et Manu. Nous faisons déjà un 1er portage du matériel de plongée au siphon amont. Nous sommes couchés vers 23 h 00.

Dimanche 20 décembre

Lever matinal à 7 h 30, personne n’a entendu le réveil de Manu qu’il avait réglé à 7 h 00. Mais tout le monde est vite prêt. Tandis que les plongeurs décollent vers 9 h 00 du bivouac, les grenoblois (Damien, Guillaume, Cécile, Jérémie) et Fred D partent à 9 h 30 pour rejoindre le siphon aval à – 754 m. Après une courte progression en suivant la rivière, une voûte basse est à passer. Le passage est court, 30 mètres environ, mais nous ne pouvons pas échapper de nous mouiller. Nous nous déshabillons et portons nos affaires pour passer. L’eau arrive à la taille et n’est pas si froide que cela. Nous suivons la rivière sur 200 m environ, qui est de toute beauté. Elle se perd ensuite dans une fissure. Nous continuons dorénavant dans un réseau fossile. Un grand pan incliné, un peu boueux mais très glissant permet d’accéder à un réseau de boyaux, presque infâmes. Nous sommes heureux de pouvoir en sortir et rejoindre un réseau propre et grand. Depuis la nouvelle entrée de l’aven des Neiges, il est possible d’arriver directement sur cette zone sans passer par cette série de boyaux boueux et étroits.

Nous reprenons la descente (nous sommes remontés de 150 mètres environ dans cette zone fossile), les puits s’enchaînent. Nous rééquipons le puits de l’Allucination (la corde est lovée au sommet du puits avec les noeuds déjà faits), sinon tous les autres obstacles sont équipés en fixe. Les traces de mise en charge sont bien visibles et sont assez impressionnantes. Nous nous restaurons à la base du puits. Guillaume et Jérémy ne sont plus motivés et font demi-tour. Nous ne sommes plus que 3 et nous continuons et arrivons rapidement au sommet du dernier puits avant le siphon aval. C’est un beau « tube » de 4-5 mètres de diamètre et le plan d’eau du siphon est 25-30 mètres plus bas. L’ambiance est au rendez vous, 4 fils d’ariane partent depuis le sommet du puits. Un petit affluent arrose le puits. Damien et Cécile descendent chacun à leur tour pour être au plus près du plan d’eau. Nous faisons demi-tour. Le réseau boueux et tortueux se passe plus vite au retour mais nous sommes ravis de pouvoir nettoyer par la suite notre matériel dans la rivière. Le passage de la voûte basse est plus difficile qu’à l’aller. Certains ne passent pas au meilleur endroit et ont de l’eau jusqu’au torse ; d’autres manquent de s’allonger dans l’eau en trébuchant.

Retour au bivouac en début de soirée. Coucher vers 23 h 00. Manu et Steph arrivent vers 1h00 – 1h30 de leur plongée.

TPST : 9 h 00

Profondeur : – 200 (-350 m en cumulé).

Lundi 21 décembre

Lever à 7 h 00, Manu remplace le réveil et c’est plus efficace. Rangement, préparation du matériel et nous attaquons la remontée du Souffleur à 9 h 00. Cela ne traîne pas et à 14 h 00 nous sommes à l’extérieur. Steph et Fred manquent de se perdre dans le méandre de l’Ankou.

Damien V. ? et sa copine (GSBM) nous attendent à l’extérieur et vont prendre la suite pour poursuivre les explorations en plongée. Après les explications données par Stéphane et Manu, ils ne descendront que le lendemain.

Retour sur Lyon en début de soirée.

TPST (total) : 46 h

Profondeur : 720 m (870 m en cumulé)

46 h

Participants à l'activité

Clément BClément B.
Stéphane LStéphane L.

Un commentaire sur “Souffleur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *