Spéléo dans l’Aude – Jour 1 : Cabrespine

le 08/09/2018 | Cabrespine (11 - Aude) | France

Invitée de dernière minute par Cécile Pacaut qui organise un we spéléo dans l’Aude pour les tritons et une bande d’amis, direction le Sud pour effectuer une traversée à Cabrespine le Samedi et visiter la cavité des vents d’anges le Dimanche.

Vendredi soir je retrouve Laurence au camping, les autres nous rejoignent rapidement. Il faut nous lever tot samedi car il nous devons être ressortis du trou avant 18h, heure de fermeture de la grotte aménagée pour les touristes.

Nous avons la chance d’être guidés par Jean-Marie, un des découvreurs de la traversée. L’entrée est assez chaotique, on commence par traverser des éboulis schisteux instables. Le passage s’effectue effectivement au contact schiste/calcaire. C’est très beau et original toutes ces paillettes micacées sous terre.

On arrive ensuite sur un grand volume traversé par la rivière de la Clamoux. On fait une pause déjeuné et on continue la visite en direction d’une galerie supérieure pleine de surprises, en aller-retour. Là-haut c’est magnifique. On découvre 2 galeries hyper concrétionnées, riches en aragonites de toutes tailles et toutes formes. On croise quelques formes bizarres comme les « coupelles », les « tables  » ou encore la cigogne. On doit bien rester 1h ou 1h30 à admirer ces merveilles de la nature, de formes plus étranges les unes des autres. D’un coup on se sent privilégié d’être là.

La suite s’effectue dans le lit de la rivière, que l’on remonte pendant environ 1h30. le lit s’est creusé dans un calcschiste marbré bleu foncé, il n’y a pas un alluvions qui traîne, c’est lisse, sculpté, très esthétique.

On traverse aussi de grands gours, vides et parfois remplis d’eau, ainsi qu’un petit lac dans lequel nous faisons la rencontre avec une famille de canards en plastique ! Thibault ira leur tenir compagnie quelques minutes 🙂

Cette cavité est pleine de surprise !

Le bouquet final, c’est l’arrivée à la surface par le fond du gouffre aménagé. Il s’agit d’une salle de 200 m de haut, très impressionnante avec concrétions diverses joliment mises en valeur par l’éclairage. La remontée s’effectue par un cône d’éboulis et un échafaudage de 80 m de haut.

Tout le monde est ravi par la sortie, riche en surprises et en belles choses que l’on a rarement la chance d’observer de cette ampleur.

Bon repas préparé par Cecile et Charles après un tour à la piscine du camping. On ne trainera pas à aller se mettre au lit. Dimanche le réveil est aussi prévu de bonne heure

Julie

 

TPST : environ 7h

Participants à l'activité

Julie CJulie C.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *