Stage initiateur du samedi 22 au samedi 29 octobre 2016 à Auriol

du 22/10 au 29/10/2016 | Auriol (13 - Bouches-du-Rhône) | France

Stage initiateur du samedi 22 au samedi 29 octobre 2016 à Auriol (massif de la Sainte Baume – 13)

Participants :

Cadres : Alexandre Zapelli (organisateur), Yves Contet, Benjamin Rhim et Odile-Dominique Franck (dite « Doum »).

Stagiaires : Xavier Augros, Cyril Dansaut, Frédéric Delègue, Laurent Guyot, Alexandre Loustalot, Sophie Martinez et Pierre Petrosino.

 

Samedi 22 octobre

Je récupère le matériel de l’EFS à la FFS samedi matin pour le stage. Les stagiaires et les cadres arrivent au fur et à mesure dans l’après-midi dans un gîte situé sur la commune d’Auriol à proximité du col de l’Espigoulier. La propriétaire est très accueillante. Les repas du soir sont préparés par l’épouse d’un spéléo marseillais et nous n’avons qu’à les réchauffer. Ils sont succulents et les desserts également, ce sera un régal chaque soir.

Les stagiaires viennent de toute la France : Poitou, Alsace, Pyrénées Atlantiques et Lyon. Pierre et Sophie sont les locaux (Marseille et Var). Alexandre et Cyril sont gendarmes à Oloron Sainte Marie (64) et ils font partie d’une des deux brigades en France qui interviennent pour effectuer des enquêtes suite à un accident sous terre. A ce titre, ils doivent avoir le diplôme d’initiateur.

Le stage démarre par une présentation des techniques d’équipement puis nous nous rendons à l’anniversaire de Raymond Legarçon (président de la ligue PACA – hors 06 et 83) qui se déroule dans une maison forestière à 15 minutes de notre gîte. Nous ne restons pas car nous devons être en forme pour le lendemain.

 

Dimanche 23 octobre

Il a plu toute la nuit et il continue de pleuvoir le matin. Nous ne pouvons pas aller en falaise. La météo annonce une accalmie en fin de matinée. Nous effectuons les tests techniques dans les arbres à proximité du gîte, puis l’après-midi nous allons en falaise sur l’Est du massif de la Sainte Baume. Nous sommes totalement dans le brouillard. Alex Zapelli nous précise qu’il y a 3-4 jours de brouillard par an dans la région, ce n’est pas de chance.

Alex Zapelli nous présente en soirée le massif de la Sainte Baume.

 

Lundi 24 octobre

C’est la journée d’équipement et nous nous répartissons en trois groupes par tirage au sort.

Imbut des Enfers (Riboux – 83) : Cadres : Alexandre Zapelli et Benjamin Rhim. Stagiaires : Xavier Augros, Frédéric Delègue, Sophie Martinez.

1 heure de route pour rejoindre cette cavité. Elle est essentiellement verticale, plutôt propre mais un peu humide suite à la forte pluie de la veille. Nous n’atteignons pas le fond de la cavité qui est à – 120 m car nous avons tellement mis en place de fractionnements que nous nous arrêtons sur manque de cordes et de mousquetons.

TPST : 6 h 30

Profondeur : 100 m.

En soirée, les cadres nous donnent les résultats des tests techniques. Pierre et Laurent sont recalés. Ils basculent en stage perfectionnement pour le reste de la semaine.

Le CT adjoint du SSF 13 nous présente en soirée la thématique sur l’auto secours et le SSF.

 

Mardi 25 octobre

C’est une journée d’apprentissage des techniques d’assurance et d’assistance.

Canyon (sec) les Moules sèches (Auriol – 13) à 5 minutes du gîte, mais il pleut.

Cadres : Yves Contet, Doum et Benjamin Rhim. Stagiaires : Xavier Augros, Frédéric Delègue, Sophie Martinez, Alexandre Loustalot et Cyril Dansaut.

Nous passons la journée à la réalisation d’exercices sur cordes pour maîtrise les techniques d’assurance et d’assistance.

Durant cette journée, les cadres nous ont simulé un accident sur corde (avec chute de pierres) avec Yves en victime.

Soirée biospéléologie par Marie Clélia Lankester

 

Mercredi 26 octobre

C’est une journée scientifique et en particulier sur la spéléogénèse d’une cavité.

Tous les cadres et les stagiaires (y compris ceux basculés en stage perfectionnement) participent. Johann, spéléo au CDS 13, thésard à l’université Aix Marseille, nous accompagne.

Gouffre des Encanaux (Auriol – 13). La cavité est située en rive gauche d’un petit canyon (vallon des Encanaux), un peu en hauteur. Nous faisons une longue marche d’approche pour étudier la géologie du secteur. Le vallon des Encanaux comprend plusieurs exurgences provenant de la rivière souterraine du gouffre. Nous nous séparons en deux groupes dans la cavité. A partir des observations effectuées sur les formes et les différents dépôts rencontrés, nous devons déterminer la spéléogénèse de la grotte. Nous arrivons plus ou moins à remplir notre mission. Cette cavité a fait l’objet d’une étude récente effectuée par le CDS 13 et qui a été publiée dans Spélunca n°137 (« les vases communicants provençaux »).

TPST : 4 h 30

Profondeur : 85 m.

 

Jeudi 27 octobre

Nous préparons la journée d’évaluation de vendredi. Nous formons deux groupes tirés au sort.

Grotte de la Castelette (Plan d’Aups Sainte Baume – 83). Cadres : Alexandre Zapelli et Benjamin Rhim. Stagiaires : Cyril Dansaut, Frédéric Delègue.

Nous partons avec la voiture de gendarmerie, c’est assez original. Il fait enfin un grand beau temps.

Nous équipons la cavité en préparation de la journée d’évaluation du lendemain. Chaque obstacle est équipé avec un atelier de techniques d’assurance. La cavité est constituée d’un petit puits d’entrée, un court boyau qui amène à une grande salle. Depuis ce point, deux possibilités pour rejoindre le collecteur : par une main courante descendante suivie d’un P12 ou directement par un P25. Nous équipons pour faire une boucle en descendant par la main courante et en remontant par le P25.

Nous en profitons pour visiter la cavité. Nous remontons le collecteur, qui se termine après quelques mains courantes aériennes au bout de 300-400 mètres sur une voûte mouillante.

L’aval se termine à 100 mètres sur un siphon. Il est court et alimente la source de l’Huveaune située en contrebas du vallon, petit fleuve côtier qui traverse Marseille.

Au retour, nous équipons un passage sur câble sur un ressaut de 5-6 m en falaise situé sur la marche d’approche.

TPST : 3 h

Profondeur : 35 m.

Yves nous présente une soirée à thème (passionnante) sur la FFS, tout le monde s’est endormi.

 

Vendredi 28 octobre

C’est la journée d’évaluation (ou séance pédagogique). Notre groupe encadre une équipe de 6 enfants de l’EDSC 13, âgés de 10 à 12 ans. C’est leur 1ère année à l’EDSC et ils ont peu pratiqué la spéléo.

Grotte de la Castelette (Plan d’Aups Sainte Baume – 83). Cadre : Odile-Dominique Franck. Stagiaires : Cyril Dansaut, Frédéric Delègue.

EDSC 13 : Jean-Marc Garcia et les enfants Lola, Mathilde, Pauline, Mathis-Chêne, Mathieu et Bilel.

Rendez vous à 10 h 15 sur le parking de l’Hostellerie Sainte Baume. Nous équipons les enfants, cela prend un peu de temps, les baudriers sont en vrac.

La marche d’approche est longue, 45 minutes environ, et déjà les premiers reproches, je ne mets pas assez en parade pour assurer les enfants alors qu’il n’y a pas de risques de chute. Nous arrivons au ressaut sur la falaise. La configuration de l’équipement ne convient pas, je n’encadre pas correctement les enfants,… bref rien ne va.

Casse croûte au pied de la falaise. Nous arrivons devant l’entrée de la grotte. L’équipement ne convient pas non plus, nous le refaisons. Nous entrons sous terre en début d’après-midi. Nous faisons le tour de la grande salle, puis faisons demi-tour à l’extérieur, nous devons être de retour au parking à 17 h 30 au plus tard.

Fin de la journée, les enfants partent en camp pour 2 nuits dans le massif de Siou Blanc.

Je me doute que je n’ai pas réussi la journée d’évaluation et effectivement je suis recalé à l’initiateur. J’ai rarement pratiqué la spéléo dans des conditions aussi stressantes et pesantes.

TPST : 1 h 30

Profondeur : 10 m.

Samedi 29 octobre

Présentation des normes EPI durant 1 h par Yves en début de matinée.

Lavage et rangement du matériel dans vallon des Encanaux,. Casse croûte puis chacun se sépare en début d’après midi.

Balade à Cassis avant de rentrer sur Lyon en soirée et de redéposer le matériel de l’EFS à la FFS.

Ce stage m’a permis de découvrir ce magnifique massif de la Sainte Baume, de rafraîchir certains points d’équipement et l’auto-secours, et également d’apprendre les techniques d’assurance et d’assistance. Mais la semaine a été stressante. Certains jours, je me posais la question de ma présence à ce stage, j’avais plus l’impression de passer un diplôme sur la gestion et l’encadrement de groupes d’enfants que de préparer l’initiateur. Bref, comme le précise le référentiel de l’initiateur, « L’acquisition des requis de la formation d’initiateur est évaluée lors d’une séance pédagogique. Une répétition d’erreurs techniques, une mise en danger, un comportement ou des propos pouvant nuire au groupe ou à un individu, peuvent entraîner l’élimination du candidat », je ne rentrais pas dans le cadre.


 

Participants à l'activité

Vous devez être identifié pour voir la liste des participants

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *