Tranquillou dans le crochet

le 13/01/2018 | Dorvan (01 - Ain) | France

Sortie prévu de longue date pour fêter le rétablissement de Charly après son accident de roller qui était venu interrompre bêtement un première série d’initiations. Je choisis le Crochet pour la facilité d’accès, la présence quand même d’un peu de corde qui permet de réviser l’utilisation du matériel et lui montrer l’aspect concrétionné et aquatique. Je passe le message sur la liste, Laure se dit intéressée et j’en parle mercredi soir au club où Emelyne nouvelle Lyonnaise déjà spéleo sur Paris vient pour la première fois et se joint à nous  tandis que Arnaud voit là une bonne occasion de retourner sous terre tout en, faisant connaissance avec d’autre gens du club que ceux avec qui il partage ses horaires postés. Nous serons donc 5 ce samedi matin vers 10h à enfiler nos combis sur le chemin qui mène à la cavité. Je note avec étonnement que le ruisseau du vallon est à sec, pourtant l’intérieur de la grotte me confirmera qu’il y’a bien eu pas mal d’eau sur le massif et les chaussons néo n’étaient pas de trop.

Entrée vers 11h. Visite classique par l’entrée sup, une seule corde suffira puisque la vire est en fixe, (un peu de temps pour passer la dev assez difficile à enlever pour des débutants et pas vraiment utile d’ailleurs – pour ceux qui voudraient refaire une initiation ), remontée du méandre jusqu’au siphon puis montée au sup sup,  Arnauld étant ressorti pour déposer un peu d’engrais dans la forêt et les 2 autres préférant rester du côté obscur, seuls  Evelyne et moi passons l’étroite pour admirer les blanches concrétions qui lui font suite. Nous ne continuons pas , de toute façon pas envie de se mouiller dans le passage bas suivant. Sortie vers 14h et sur le retour, tandis que Charly et Laure vont se réchauffer à la voiture Arnaud, Emelyne et moi partons explorer la grotte de cormoran située sur le chemin.

A mon étonnement (je pensais à un trou à rat) je découvre plus d’1 km de galeries partant en tous sens, dans certaines branches basses je me demande s’il n’y a pas un peu de manque d’oxygène, à moins que ce ne soit l’ambiance très sèche qui nous ai donnée un peu mal à la tête?

Rentrée à la voiture, pique nique rapide, café et retour sur le parking relai de Beynost (enfin avec un détour par la cité internationale vu que pris par les discussions passionnées personne n’a réagit quand on est passé au péage…)

Une bonne sortie au final!

 

6

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *