WE formation techniques secours SSF 69

du 02/02 au 03/02/2013 | Vallon Pont D'arc (07 - Ardèche) | France

10h au parking de la grotte St Marcel… nous y voici presque tous, si ce n’est quelques absents quelques retards et ceux terrassés par la grippe qu’on ne verra pas du WE. Eh oui ! Le spéléo à l’air coriace à tout épreuve les grands puits sont franchis les étroitures traversées mais voilà… une toute petite particule virale (à titre informatif : un vaccin existe !)

 

Bon il fait beau, un petit vent frais et vite la troupe part se mettre à l’abri des coups de soleil avant 11h. Explication du déroulement de la journée. Le sujet de L’ASV est abordé. Constitution des groupes… Pas vraiment évidente entre les vrais nouveaux et ceux qui se sentent nouveaux mais qui sont déjà venus une ou deux fois… Bref chacun par avec son chef et sa mission… Déjà imaginer un peu en fonction des lieux, comprendre ce qu’on veut de nous, récupérer le matos adéquat en UNE fois… La pression monte ! (pas pour moi… je ne connais rien, je connais le principe du palan mais à l’extérieur de la à imaginer la matériel nécessaire et sa réalisation sous terre… Je vois bien ce qu’est
une poulie, je soupçonne la fonction du répartiteur de charge… j’écoute, je regarde, en attendant l’heure des ateliers auto-secours pour réaliser un décrochement etc…
Notre groupe (Vincent ? et Vincent Sordel, Rémi, Jean Nicolas, Romain et moi –même) se trouve écarté des autres de par la géographie…. Et sa cogite dur…rappel guidé, palan, tyrolienne, balancier !Bref comme les spéléo sont humain l’heure du repas arrive refus d’aller à l’extérieur … Pas de sieste au soleil donc chacun sort son sac et assez vite retrouve son coin à aménager… Comme il faut commencer par le début…j’apprends la pose… d’un spit eh oui quand j’avais annoncé que je ne connaissais rien ! Puis la réalisation d’un répartiteur de charge…Yes ! Pour le reste, je fais la petite main comme aller piquer le perfo prenant pitié des gars vu le nombre de spits à installer de notre
côté, trouver une poulie, un petit coup à boire pour ces messieurs… Finalement vu la géographie des lieux l’atelier prévu au départ se modifie un peu sinon il va falloir faire une rallonge au WE. Déjà 17h30 l’heure de rejoindre le gîte pas si proche que ça. On se change assez vite, à peine arrivé les tentes s’installent avec une certaine difficulté vu le vent. Séquence théorique, le cuisinier qui nous a mitonné une super soupe s’impatiente un peu… Le « encore un quart d’heure » de Fabien se rallonge… Finalement on la déguste cette soupe ! Et encore une fois sous ses airs de coriace le spéléo mâle peut surprendre il fait la vaisselle et même l’essuie… Il fait bon dans le gîte, dehors le vent souffle fort… consigne du soir lever 7h au plus tard pour départ 8h30 et voilà que « Mes » gars m’invitent à aller dormir direct dans la grotte…Oui mais… « Allez » on t’aide à démonter la tente et on avance l’atelier pour demain. Bon y ‘a qu’à… Nous voici donc à nouveau devant la grotte et vers 23h 30 ces messieurs s’activent (Jean Nicolas pompier de garde la nuit de vendredi à samedi reste à coucher dans sa tente mais est remplacé par Doudou et Vincent  est remplacé par Antoine. Vers 1h du mat fin des travaux, Antoine va installer son hamac, les garçons veulent partir en explo, mais si j’ai remis le baudrier sur mes vêtements « civiles » pas envie de remettre la combi. Je reste donc seule pour dormir. Retour des gars vers 4h30 et là à tâtons je retrouve les boules quies … Ouf et Merci !
Parce que spéléo fatigué+ bière de 1h = fond sonore assuré. C’est mathématique !8h30 nous voici chacun son tour à aller contempler le ciel bleu extérieur, petit déj improvisé, mais avec les fonds de sac de chacun, le réchaud de Doudou c’est presque copieux (Bananes , kiwi, mandarine, compotes, barres céréales, café , thé, tisane, saucisson, fromage…)
Les ateliers reprennent, même que des essais se font, le repas arrive et ça y est la civière et son blessé aussi. Ca commence par notre atelier… (Chouette je vais pouvoir aller voir les autres après) Vincent  a un max de pression puisque notre partie n’a pas été testé et qu’il ya une certaine incertitude. Eh bien finalement tout passe … et en DOUCEUR car le spéléo visiblement fait preuve d’une grande attention à la civière (accessoirement à son occupant) qui est manipulé avec amour et précaution, dans un silence troublé que par les ordres précis des régulateurs … Pas un pet ni un rôt n’est-ce pas Mowgli ? Il en est de même à chaque atelier où la civière glisse, survole les puits ou les monte et descend selon les balanciers, tyroliennes, palans divers et variés installés. Un petit tour de
brancardage pour finir… Un débriefing et c’est déjà la fin de journée. J’ai été très impressionné par le savoir faire et la maitrise de tous. Il me semblait que le programme annoncé était un peu chargé et une fois de plus je n’aurai pas fait de décrochage… Mais j’ai pris RDV tout n’est pas perdu ! Et j’ai bien compris qu’il me faudra venir et revenir encore et encore avant que tout ça ne rentre dans mes neurones si ça rentre un jour ! Ne serait ce que pour la bonne ambiance.

Brigitte A.

TPST : 22h

Participants à l'activité

Romain RRomain R.
Vincent SVincent S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *