Peyraou de Chadouillet – Plongée souterraine

le 23/07/2017 | Saint-André-de-Cruzières (07 - Ardèche) | France

Puisque nous avons réussi notre objectif du matin, à savoir retirer ces fameuses souches de tamaris, nous nous empressons de gonfler les bouteilles pour partir plonger à Chadouillet.

Nous partons donc pour Saint-André de Cruzières (07) ; le chemin d’approche en voiture ne semble pas promettre de pouvoir trouver quelconque résurgence. Et pourtant, c’est au milieu de la garrigue que nous nous garons. Nous vidons le coffre et faisons un premier voyage sous les yeux interrogés de quelques spéléos-touristes.
Sur le chemin, les buis que l’on croise se font ravager par la pyrale : une catastrophe !

Nous arrivons au bord de l’entrée, et Romain va vérifier le niveau d’eau. Tout est ok !
Nous repartons vers la voiture pour aller chercher le reste des affaires et revenir nous équiper à l’ombre. Question équipement, on prend les même que la veille et on recommence (mais en mieux pour moi au niveau du baudrier).

Nous nous mettons enfin à l’eau et partons dans le S1 qui fait une cinquantaine de mètres avec une pointe à -2 m. L’ambiance est très minérale et c’est magnifique ! Nous sortons du S1 et remettons aussitôt la tête sous l’eau pour le S2. Même ambiance ! Petit portage entre le S2 et le S3 ; Romain m’avait prévenu qu’il y aurait sûrement un peu de CO2 : effectivement nous nous essoufflons rapidement et faisons attention au moindre effort. Nous gardons les détendeurs à portée de main voir même dans la bouche afin de ne pas suffoquer. Avant de repartir dans le S3, nous nous assurons chacun que l’autre est calme. Puis même chose entre le S3 et le S4. Devant le S4, et après avoir absorbé pas mal de CO2, nous décidons de faire demi-tour.
Paradoxalement, il est plus facile de respirer sous l’eau qu’à l’air « libre » ; nous avançons tranquillement et Romain prend même le temps de refaire un bout d’équipement en coupant tout ce qui dépasse ! 😉
Nous emmagasinons un maximum d’images puisque le paysage est vraiment très beau.

Sortie du S1 ; nous allons voir le départ dans une autre branche, du Puits du Vertige, qui descend à -50 m. L’exondé est également joli et le départ donne envie d’y aller !
mais il est temps de ramener les affaires à la voiture et de se changer.

La pyrale du buis est toujours là et nous avons le droit à des nuages soudain lorsque nous passons à proximité. Le we étant terminé, nous filons sur BSA afin de ranger le reste du matos et de rentrer tranquillement dans nos pénates !

Un super we avec deux belles plongées ! Merci ptit chou !!! 😉

Un peu plus d' 1h

Participants à l'activité

Guillaume CGuillaume C.
Romain RRomain R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *