Samoëns – matos et fouille

du 22/05 au 23/05/2019 | Samoëns (74 - Haute-Savoie) | France

Mercredi 22 Mai :
Départ de Lyon avec des perfos (Hilti B et Ryobi perso), 2 batteries Hilti, 50 plaquettes cœurs, bouffe collectives (1.5 kg pâtes, sardines, chocolat…), 2 gaz MSR neufs, pied de biche neuf… bien chargés, les sacs bien lourds. Le but est aussi de profiter de la monter pour voir les entrées potentielles à la jumelle (10×50) et de fouiller autour du refuge.
Sur la route, dans les lacets, nous voyons clairement 2 entrées à la jumelle, visible sur le centre des 2 photos. Une est plutôt 100 m en dessous du Vloïse, sur sa droite, plutôt accessible par les bois en partant des eaux froides, et l’autre un peu plus dur, et par les bois en partant du bas. c’est 2 entrées à voir sont à rajouter aux entrées potentielles repérées par Xa. Donc si un jour 1 ou 2 personnes sont motivées, on fini d’observer à la jumelle ces entrées, plutôt le soir pour le soleil couchant, et c’est parti. Nous observons ces entrées à la jumelle sur le chemin du haut, ça fait envie.

Mercredi 23 Mai :
La neige a bien fondue en 1 semaine, avec la chaleur et surtout les pluies successives. Nous attaquons la zone des Ba, en remontant. Aucun CA dans les Ba. Nous fouillons jusqu’au Ba1 et la CF (que je ne trouve pas, malgré le GPS). A mon avis toute cette zone resserve encore beaucoup de surprise…  en particulier vers le Ba1, cad au plus haut des Ba, juste après le mur d’escalade, une belle pente partant d’une belle bute et redescendant dans la combe des Barmes. Hervé se salit bien dans cette fouille, et déchire même son tee shirt. Nous cassons la croûte au soleil, rangeons le refuge et redescendons pour fouilles les bois, mais an aval des Ba.

Le seul endroit intéressant et personnellement jamais fouillé, se trouve en descendant dans la 3ème longueur (la grande ligne droite interminable), et en remontant dans ces bois sur la gauche. Nous trouvons une petite faille dans du beau calcaire avec du CA, alors que dans les Ba aucun CA… à mon avis c’est intéressant, et vu la température du moment (20°C) et le vent extérieur (aucun), cette faille doit communiquer avec un réseau. Mais cette faille est impénétrable, donc nous fouillons les bois au dessus, mais rien… à revoir en balade. Retour sur Lyon vers 20h30.

1

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *